Bilan arrêt de la pilule et pose stérilet au cuivre

Cet article fait suite à celui concacré à :

POURQUOI J'ARRÊTE LA PILULE + CONTRACEPTIONS SANS HORMONE

bilan-arret-pilule-sterilet-cuivre


Alors ça y est, j'ai arrêté la pilule et j'ai fais posé mon stérilet le 16 avril 2018. J'ai une gynéco assez vieille école et elle n'a pas été simple à convaincre... La blague, on peut quand même décider de ce que l'on veut pour notre corps non ? Étant nullipare, ayant eu de l'acné et des règles assez douloureuses, pour elle c'était inconcevable de changer et même les arguments que j'avais, n'étaient pas pertinents pour elle (les arguments exposés dans l'article arrêt de la pilule). Il n'y a que quand j'ai parlé de sécheresse vaginale et que ça pouvait parfois déboucher sur des rapports douloureux qu'elle a accepté car selon elle "oui en effet les pilules pour l'acné sont là pour assécher la peau comme ça plus de peau grasse et plus de boutons. Mais effectivement ça assèche aussi les muqueuses...". Bref, le principal est que j'ai pu changer de contraception.


L'arrêt de la pilule


Suite aux vidéos de Shaker Maker, je me posais beaucoup la question entre arrêter la pilule d'un seul coup ou progressivement. Puis finalement, j'ai décidé d'arrêter à la fin de ma plaquette. D'après les nombreux retours que j'ai eu, beaucoup m'ont dit que c'était inutile et que si l'acné voulait revenir, il reviendrait, que ce soit progressivement ou d'un coup, tout de suite ou 4 mois après... Idem, beaucoup trouvent que c'est pas très sain de jouer au chimiste et couper ses comprimés et de modifier les dosages d'hormones, etc. De plus, ma gynéco m'avait dit d'arrêter à la fin de ma plaquette et basta.

Donc voila, j'ai arrêté ma pilule à la fin de ma plaquette et mon stérilet a été posé durant la semaine qui a suivi (pendant les règles, le col est plus ouvert et c'est mieux pour poser le stérilet).


La pose du stérilet au cuivre


Alors, on arrive au point important et sensible : comment s'est passé la pose ?

Et bien, ... très mal ! Alors ne prenez pas peur, on est toutes différentes et on réagit toutes différemment... Pour la majeure partie des filles qui m'ont écrit, ça s'était bien passé. Je fais sûrement partie de la team utérus fragile...
Les gynécos un peu réfractaires diront que c'est parce que je n'ai jamais eu d'enfants et donc c'était déconseillé mais bon, des femmes sans enfant l'ont posé sans problème et puis d'autres mamans ont eu mal, donc franchement y a aucune règle...
Bref donc oui, ça s'est mal passé et j'ai souffert bien comme il faut. Lorsqu'elle l'a mit j'ai senti un long pincement, une bouffée de chaleur énorme et la sensation de tomber dans les pommes. Mais une fois qu'il était posé, elle m'a dit de me rhabiller et je suis allé payer, ça allait mieux. Je me suis dis, bon ça va alors, j'ai souffert mais pas longtemps. J'avais demandé à ma soeur de m'accompagner (et heureusement!!), alors je l'appelle dans la salle d'attente pour qu'on rentre, je passe aux toilettes mais rien que de faire quelques pas, je me suis sentie tourner, j'ai du m'appuyer contre un mur, j'avais si chaud, envie de vomir, d'aller aux toilettes, tout en même temps, c'était horrible. Je me suis assise, je me suis dis que ça allait passé. Je me suis relevée, il fallait qu'on regagne la voiture garée plus loin. Je tenais pas sur mes jambes, je devais m'accroupir au milieu du chemin tous les 3 pas, je voyais pas à 1m, tout était flou... Ma soeur m'a ramené chez la gynéco (qui, m'a limite engueulé) et m'a mis sur un canapé, sur le côté gauche et les jambes en l'air pendant que ma soeur allait chercher la voiture. J'avais des contractions de dingue dans le bas ventre, je sentais mon corps découvrir cet étranger à l'intérieur de lui... Le trajet a été long, j'avais énormément chaud. Une fois arrivée, 2 spasfon et couchée pendant plusieurs heures, impossible de manger quoi que ce soit, aller aux toilettes tous les 1/2h... Ensuite je suis montée me mettre au lit et regarder un dessin-animé (le meilleur réconfort). Peu à peu ça allait mieux et mon corps reprenait ses habitudes. 5h après la pose, je n'étais plus malade et j'avais seulement quelques contractions de temps en temps. J'ai repris le boulot le lendemain et ça tirait un peu si je forçais mais rien de grave non plus, je n'étais pas plié en deux.

bilan-arret-pilule-sterilet-cuivre

Les règles avec un stérilet au cuivre

1ères règles :

Mes règles sont arrivées le lendemain soir, je n'ai pas eu de douleurs supplémentaires pour l'arrivée des règles enfin je pense avoir assez donné la veille lors de la pose !

Avec la pilule, mes règles duraient environ 4 jours et là elles ont duré du mardi soir au samedi soir donc à peu près pareil.
J'ai eu des saignements deux semaines après mes règles, j'ai eu peur, je me suis dis elles arrivent vachement tôt mais au final non ce n'était pas mes règles... Au début c'est normal, on n'est plus réglé comme du papier à musique donc pas simple de prévoir l'arrivée des prochaines !
Je vous conseille de noter dans un agenda ou dans un carnet, les dates pour commencer à cerner votre nouveau cycle. Vous pouvez même noter vos impressions, la douleur, l'intensité des règles ou si vous avez des pertes étranges. Grâce à ses descriptions vous finirez par mieux vous connaître, vous et votre corps. Je vous jure que quand on passe à une protection non hormonale, on redécouvre des sensations, je sens même mes ovaires travailler !

2èmes règles :

Cette fois-ci, elles étaient bien présentes. Douloureuses et abondantes comme on me l'avait promis. Je n'étais pas habituée à une telle douleur car la pilule était en partie là pour diminuer les maux de ventre. Elles étaient tellement fortes le premier jour que j'ai été malade, des bouffées de chaleur, des maux de ventre assez douloureux et un dérèglement complet de mon système digestif qui a débouché sur des diarrhées complètement inattendues... Le lendemain tout était passé. Juste le maux de ventre était encore présent mais moins douloureux. Le troisième jour, plus rien. Concernant mes flux, c'était très abondant, j'en ai remplis des cups... Il faut donc penser à la vider régulièrement. Le 4e et dernier jour, il n'y avait quasi plus rien.

Donc pour résumer le 1er jour c'est l'ouragan, le 2e jour ça souffle encore et les jours suivants après la pluie, le beau temps. D'après les retours que j'ai eu, il faut quelques cycles pour que le corps s'adapte et les douleurs et symptômes prémenstruels réduiront en intensité.
bilan-arret-pilule-sterilet-cuivre
hahaha pardon mais j'aime bien la référence avec shinning

3èmes règles

Ça y est, le cycle est en place, mon corps reprend tranquillement son rythme et mes règles sont absolument supportables. Même plus qu'avant, avec la pilule ! Cependant elles durent plus longtemps. Presque une semaine. Cette fois-ci, elles ont commencé doucement, ensuite c'est au milieu du cycle qu'elles ont été assez abondantes puis de nouveau très calmes. J'espère que ça continuera ainsi !


Ma vie sans la pilule


Quelle libération ! Cette joie de supprimer l'alarme "pilule" à 21h qui sonnait tous les jours (mais que j'arrivais à oublier!). Enfin libre et plus dépendante d'un cachet haha. Même s'il arrive des jours où je me dis "merde j'ai pas pris ma pilule" et je repense que je n'en ai plus besoin... Difficile d'oublier des habitudes qu'on traine depuis des années !

Je n'ai absolument plus aucun soucis de sécheresse vaginale ! #youpi

bilan-arret-pilule-sterilet-cuivre
meilleur gif de tous les temps

Concernant la libido, elle revient petit à petit, mes hormones aussi commencent à revivre leur vie. Je suis contente de voir que l'alcool recommence à faire de l'effet à ma libido comme au tout début (oui je sais l'alcool c'est pas green ^^) mais je ne suis pas parfaite ! Qui l'est ? Je laisse le temps faire son oeuvre, en même temps je dois laisser mon corps expulser toutes les hormones et cochonneries que j'ai avalé pendant plusieurs années.

Concernant ma peau, évidemment elle n'est plus aussi nette qu'avant. Enfin elle est encore très bien hein ! (sauf à l'approche et pendant les règles où y a des petits boutons qui sortent) mais je suis persuadée qu'une fois tout remit en route, ça ira mieux ! De plus avec une bonne routine naturelle, on s'en sort !


Protections hygiéniques zéro déchet


Concernant mes protections, toujours dans la démarche zéro déchet, j'ai acheté des serviettes lavables. J'étais de base, adepte de la cup depuis des années cf mon article sur : la cup, une révolution dans ta culotte. Mais avec le stérilet j'avais un peu peur au début donc j'ai utilisé des protections lavables durant le premier cycle. Je suis rapidement revenue à la cup, ça me manquait troooop, le système serviettes lavables n'est pas fait pour moi ^^. J'avais l'impression que ça n'absorbait pas assez, j'avais toujours la sensation de sang "mouillé" dans ma culotte (coucou les détails glam's!) et puis les prélaver à la main avant la machine, c'était long et chiant. De plus, je trouve ça hyper épais ! Certes c'est confortable mais bon...

Concernant la cup avec le stérilet, il n'y a aucune contre-indication hormis veiller à retirer doucement sa cup en la pinçant pour retirer l'air et éviter l'effet ventouse qui pourrait faire bouger le stérilet. À part ce détail, rien à craindre ! Justement avec des règles plus abondantes, je trouve la cup plus adaptée. Mais tout dépend évidemment de vous, il y a une solution pour chacune d'entre nous, on fait ce qu'on veut avec son corps, tant qu'on est à l'aise !

regles-zero-dechet-cup-serviettes-lavables


Mieux vivre ses règles naturellement

3 petites astuces que j'utilise tous les mois :


  • L'huile d'onagre (2 gélules par jour quelques jours avant le cycle et pendant le cycle)

    "L'onagre contient en effet de l'acide gamma-linoléique, précurseur des prostaglandines, qui sont des substances qui régulent certaines fonctions hormonales, protègent la membrane cellulaire et ont une activité anti inflammatoires.. Tout en rétablissant l'équilibre hormonal, l'onagre agirait contre la douleur, elle réduirait la tension mammaire, les migraines, les troubles de l'humeur et les ballonnements. La bonne dose : 1 000 mg d'huile d'onagre deux à quatre fois par jour, selon l'importance des symptômes. A prendre tout au long du cycle."
  • Les infusions de feuilles de framboisier
  • Massage du ventre avec l'huile essentielle de basilic ou estragon diluée dans de l'huile végétale


Je te conseille aussi l'article de ma copine Bioté Naturelle : 4 remèdes naturels contre les règles douloureuses.

J'espère que cet article t'aura plu et qu'il aura pu éclairer certaines... N'hésitez pas si vous avez des questions. Si vous souhaitez arrêter la pilule, changer de contraception ou simplement calmer des règles douloureuses...

Bisous, à bientôt,

Carnet Green

CONVERSATION

14 commentaires:

  1. j'ai vecu la meme experience pour la pose du sterilet.. cependant cela fait 6 mois que je l'ai pos et mes regles sont tres bizarres .. j'ai des saignements tous les jours depuis 1 mois .. je ne reconnais plus mon cycle .. vivement le rdv chez la gyneco dans 1 semaine :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui c'est important d'aller voir un gynéco si tu as des soucis comme ça! Redis moi...

      Bonne soirée!

      Supprimer
  2. Bonjour,
    Je te félicite pour ta démarche d'arrêter la pilule ! C'est une décision pas facile à prendre et souvent décriée par la plupart des gens ...
    J'ai décidé d'arrêter la pilule il y a 5 ans pour les mêmes raisons que toi, et j'ai voulu mettre une stérilet au cuivre comme toi. Mais quelle erreur n'ai je pas faite ! La pose à été extrêmement douloureuse, mes règles étaient limite hémorragiques (6 cup par jour !), des douleurs horribles, et le pire ... l'acné ! En un an d'arrêt de la pilule j'ai eu le visage ravagé. Je me disait que ça allait passer, que c'était le temps que mon corps reprenne ses habitudes naturelles ... Mais non ! Décidée à tenir bon, j'ai fait une cure de roaccutane, puis une autre vu que la première n'avait pas fonctionner. Rien ne marchait. Au bout de 5 ans de calvaire à me voir comme une monstre dans le miroir, j'ai pris la décision il y a 6 mois de recommencer la pilule. L'acné est presque parti, les marques restent mais je pense faire du laser dans quelque temps.
    Bref mon histoire n'est heureusement pas courante, mais c'est aussi pour dire qu'il faut être prête aux conséquences possibles quand on arrête (qui sont trop souvent peu dites par les médecins...).
    J'espère que tout se passera bien pour toi et te souhaite bon courage ! J'ai découvert ton blog il y a une semaine et j'ai hâte te lire tes prochains articles ! Je pense que je vais tester plusieurs de tes recettes (notamment le cake vaisselle et la lessive).
    Pleins de bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou,
      Oh lala pas facile ça :'( Evidemment si cette solution n'est pas concluante ça ne sert à rien de continuer si on en souffre malheureusement...
      Hâte d'avoir ton retour sur certaines recettes!
      Bisous :)

      Supprimer
  3. Bonjour,

    Merci pour ton article, il est très intéressant.
    Je souhaitais te faire part de mon expérience car il faut vraiment se méfier du combo stérilet/cup... je me suis fait poser un stérilet en Avril 2017 (exactement la même expérience que toi le jour de la pose sauf que j’ai personnellement fait la bêtise de venir seule en voiture chez ma Gynéco :s ).
    J’ai continué d’utiliser ma cup, toujours en pincant pour éviter l’appel d’air, cependant à cause (ou pas) de la cup, mon stérilet a bougé. Je ne m’en suis pas rendu compte jusqu’au jour (début mai 2018) où j’ai atterri aux urgences avec des douleurs insupportables au niveau de l’uterus qui se sont avérées être une grossesse extra utérine.
    Je ne te raconte pas ça pour te faire flipper ou te dissuader d’utiliser la cup mais uniquement pour que tu sois extrêmement vigilante.
    Ma Gynéco veut que je reprenne la pilule mais malgré cette mauvaise expérience c’est pour moi impensable d’avaler de nouveau ces saloperies d’hormones, je laisse quelques mois à mon corps pour se remettre complètement du traumatisme mais je pense qu’en fin d’année je vais m’en refaire poser un. Mais cette fois fini la cup et bonjour les protections lavables...

    Des bises.

    RépondreSupprimer
  4. Salut ! Holala, ça a pas dû être facile, heureusement que tu as tenu bon !
    Je repartage mon témoignage :)
    Je fais partie de celles qui ont sauté le pas et tout se passe très bien ! Je prenais la pilule Leelou depuis près de deux ans, et j'avais pas mal de soucis : recrudescence d'acné, grande émotivité, baisse de libido et sécheresse vaginale... Je ne savais pas lesquels étaient dus ou non à la pilule, alors j'en ai eu marre et j'ai voulu arrêter pour enfin pouvoir être à l'écoute de mon corps :) Une amie m'a parlé du diu au cuivre. Du coup là ça fait plus d'un an que je l'ai ! Elle n'avait rien senti à la pose, mais moi j'ai eu un peu mal quand-même, disons comme une grosse contraction de règles, mais ça dure vraiment 2 secondes ; ça dépend de la technique du médecin, de la dilatation du col de l'utérus... Je suis allée chez un medecin traitant spécialisé en gynécologie, ça coûte moins cher et c'est plus facile d'avoir un rdv qu'avec un gynéco... Donc, juste après la pose j'avais comme la sensation d'avoir mes règles, pas de douleurs. Enfin j'avais besoin de rester au calme quand-même. J'ai eu pas mal de pertes blanches/roses les premiers jours. Pendant les premiers mois j'ai eu plus mal que d'habitude pendant mes règles, surtout le premier jour, mais maintenant ça y est c'est ! Le flux est plus abondant aussi, mais vraiment rien d'exceptionnel. Avant d'avoir le stérilet je n'avais vraiment aucune douleur pendant mes règles et un flux plutôt petit. J'ai fait une cure de trois mois de macerât de bourgeons de framboisier (gemmotherapie de chez Herbalgem :) ), et c'est super efficace, ça recadre trop bien le cycle et plus aucune douleur ! Voilà, je ne regrette pas du tout car je sens que les problèmes que j'avais avant se régulent gentiment *joie* !

    RépondreSupprimer
  5. Hello !
    Je suis passée au stérilet en cuivre depuis 4 ans, j’avais décidé d’arrêter la pilule a cause de troubles de l’humeur et parce que je ne voulais pas réguler mes hormones avec un comprimé.
    Je vois que pas mal de filles ont été secouées par la pose mais pour moi tout s’est bien passé !
    La première fois que je l’ai posé (en clinique) j’etais anxieuse mais très bien accueillie et accompagnée. J’ai eu des douleurs de règles pendant 2 jours mais qui ne m’ont pas forcée à rester alitée. Mes règles ont repris un cycle habituel (celui avant pilule niveau durée et abondance) dès le mois suivant. J’ai voulu changer le dispositif au bout de 3 ans plutôt que 5 et cette fois en cabinet libéral. Le retrait n’a absolument pas été douloureux et la pose dans la foulée du nouveau stérilet non plus.
    Je recommande vivement la pose d’un stérilet c’est un confort que toutes les femmes méritent si évidemment le profil correspond à ce type de contraception, je redonnerai pas ici les contre indications. Il est de plus en plus rare de trouver des médecins qui refusent la pose d’un stérilet au nullipares, ce contraceptif s’est démocratisé. Si vous tombez sur un médecin réticent alors allez vous en voir un autre ! Car même s’il fini par accepter le suivi derrière ne sera pas adéquat...

    RépondreSupprimer
  6. Je suis passée au stérilet au cuivre il y a 3 ans et je ne reviendrai à la pilule pour rien au monde ! J'ai certes un peu plus d'acné que sous pilule mais au moins je ne fais plus le yoyo au niveau poids/humeur/libido. Mes règles sont plus abondantes mais super régulières. Je me sens beaucoup mieux dans mon corps depuis que j'ai arrêté d'avaler ces saletés d'hormones :)

    RépondreSupprimer
  7. Je suis passée au stérilet au cuivre il y a 2 ans et demi, et quel bonheur de ne pas avoir à penser à la pilule TOUS LES JOURS.

    La pose a été un peu chaotique, car mon cycle était irrégulier et mon col pas très coopératif, la 1ere sage-femme n'a pas réussi et m'a immédiatement envoyée chez une consœur qui y est parvenu. Par contre j'ai très vite abandonné la cup car la semaine suivant la pose fois, j'ai réussi à retirer à moitié mon stérilet en retirant ma cup, heureusement que la sage-femme a pu me prendre en urgence pour m'en poser un nouveau. Depuis je n'ose pas réessayer la cup.

    J'ai de l'endométriose, donc évidemment, les règles ne sont pas une partie de plaisir mais elles ne sont pas spécialement plus abondantes qu'avant ma prise de pilule, et avec des serviettes hygiéniques lavables je m'en tire bien. Je suis très heureuse de sentir de nouveau mon corps fonctionner mois après mois, j'ai l'impression que le comprends mieux et que je contrôle mieux ce qui se passe. Par contre il m'a fallu presque 1 an pour retrouver des règles régulières, donc patience !

    Bref, pour l'instant je suis satisfaite comme ça, et si un jour je sens que ça ne me convient plus, je changerai (peut-être pour un DIU hormonal, ce qui pourrait peut-être permettre de mieux contrôler mon endométriose).

    Le plus important, c'est de trouver un·e professionnel·le de santé qui vous informe sur tous les types de contraceptions (avantages, inconvénients et effets secondaires, contre-indications...), vous accompagne dans ce choix qui est le vôtre, et vous aide à le vivre sereinement !

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour cet article. Ca me fait penser où j'ai fait poser le mien il y a 3 ans maintenant, j'ai eu un peu mal mais ça a été .. Par contre j'avais un stérilet hormonal avant que j'ai fait retirer car après réflexion les hormones c'est pas mieux que la pilule. Mais là j'ai bien souffert et tout ce que tu as décrit pour la pose je l'ai vécu pour le retrait... malgrès les spasfons que j'avais pris avant et j'étais seule... Donc je suis restée une petite heure chez mon gyné allonger pour me remettre de mes émotions. Mais il est bien vrai que ceci peut être vécu bien différemment car nous sommes tous différents face à la douleur.

    RépondreSupprimer
  9. Bonsoir ! Alors je viens juste de faire poser mon stérilet au cuivre (genre ça fait une heure qu'il est là) pour l'instant niveau douleur j'ai mal, ça reste supportable mais j'ai mal. Et j'avais une petite question : mon gyneco m'a déconseillé la cup, car c'était un risque de déloger le DIU, maiiiis, j'ai déjà des règles abondantes, sans je sais pas comment je vais faire : quand tu dis pincer la cup, tu fais comment exactement pour la retirer ? Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! Bienvenue dans le club des stérilets haha. Tu pinces la base et tu sentiras ça laisse passer l'air et tu peux facilement la descendre sans aucune pression ou effet ventouse. :)

      Supprimer
    2. Ahah merci 😂 d'accord merci beaucoup !!

      Supprimer
  10. Super article ! Merci beaucoup, ça me rassure. Ca fait maintenant 3 mois que j'ai arrêté la mienne, mes règles sont plus courtes pour l'instant, j'ai toujours un peu de retard mais c'est peut-être mon cycle qui est comme ça, mais les 2 fois ou j'ai eu mes règles naturellement, j'étais hyper malade la veille, je vois que toi aussi et c'est passé alors j'espère que ce sera mon cas aussi. En ce qui concerne les protections, j'essaie en ce moment la culotte de règles et je suis époustouflée de voir à quel point c'est agréable. J'en parlerai sur mon blog dans un ou deux mois si ça t'intéresse. A bientôt :)

    RépondreSupprimer

Back
to top